LE NOM
LA TRADUCTION
LE NOM
E BREZHONEG
IN ENGLISH
EXTRAIT N° 1
EXTRAIT N° 2
EXTRAIT N° 3
SE PROCURER

Il est de tradition de donner un nom aux traductions de la Bible. C'est ainsi que nous avons, pour ne citer que quelques exemples:
- en français: la "Louis Segond 1910", la "Bible de Jérusalem", la "Nouvelle Edition de Genève", la "Bible du Semeur", la "Nouvelle Segond 21", "l'Anjou 2016"
- en anglais: la "King James Version", la "New International Bible", la "New American Standard Bible", la "World English Bible"
- en gallois: la "Beibl Cymraeg Newydd"
- en allemand: la "Luther 1984"
- en hollandais: la "Statenvertaling"
- en italien: la "Nuova Diodati"
- en latin: la "Vulgata",

En breton, nous aurons, la "Koad 21".

 

Nous avons donné à cette traduction le nom de KOAD 21 (KOAD UNAN WARN-UGENT, en breton), pour 3 raisons:
- Il s'agit de la révision de la traduction de Monsieur Le Coat, soit an Aotrou Koad en breton.
- Le mot "Koad" signifie "Bois" (Le nom breton "Le Coat" correspond au nom français "Dubois"); garder ce nom évoque le bois de la croix, sur lequel Jésus a acquis pour nous le pardon et la rédemption.
- 21, puisque cette traduction est destinée aux bretonnants du 21ème siècle. Nous laisserons à d'autres le soin de préparer la révision pour le 22ème siècle.


Quelques mots sur Guillaume Le Coat

Le Pasteur Guillaume Le Coat (1845-1914) a servi Dieu durant toute sa vie, prêchant sans discontinuer la bonne nouvelle du Salut en Jésus-Christ. Il aimait l'Ecriture Sainte, ce qui était un peu un héritage familial: déjà, 45 ans auparavant, son grand-père, Guillaume Ricou, avait aidé le gallois John Jenkins dans une traduction précédente de la Bible en breton; sa mère, Marie Ricou-Le Coat, s'était mise au service de l'Evangile en tant qu'institutrice d'une école chrétienne itinérante. Guillaume Le Coat eut à cœur de traduire la Bible dans la langue bretonne utilisée à la fin du 19ème siècle, avec une influence trégoroise conforme à ses origines. Il traduisit d'abord le Nouveau Testament (édité en 1883 et 1893), puis la Bible toute entière (éditée en 1897). Il était basé sur la commune de Trémel, au cœur du Trégor, dans les Côtes-d'Armor près de la limite avec le Finistère.

La Bible en Anjou et Bretagne
Ar Bibl en Anjev hag e Breizh

(Société Biblique d'Anjou)